• PNG - 107.2 ko
    Philippe Pozzo di Borgo - Président d’honneur de l’IRME
  • JPEG - 54.9 ko
  • JPEG - 57.3 ko
  • JPEG - 60.3 ko
  • JPEG - 55.9 ko

Appel d’offre 2019

L’Institut pour la Recherche sur la Moelle épinière et l’Encéphale (IRME) lance un appel d’offre pour soutenir financièrement des projets de recherche cliniques et précliniques sur les thèmes suivants :

  • Etat des lieux sur la prise en charge des traumatisés médullaires en France
  • Biomatériaux, Thérapies géniques et cellulaires des traumatismes de la moelle épinière : Mécanismes et approches thérapeutiques
En savoir plus

Ils font remarcher les paralytiques

Trois personnes paraplégiques ont recouvré le contrôle volontaire de leurs jambes grâce à des équipes suisses, dont le travail est publié dans « Nature ». Une aventure à la fois scientifique et humaine.

En savoir plus

Des Cellules souches pour réparer la mœlle épinière

Dans la revue " Cell Stem Cell " vient de paraître le 1er juin 2018 un article de Erik Curtis et al, de différents département de l’Université de San Diego en Californie (directeur J. Ciacci), " First-in-Human, Phase I Study of Neural Stem Cell Transplantation for Chronic Spinal Cord Injury, (une première chez le traumatisé médullaire chronique, étude d’une phase I après transplantation de cellules souches"

En savoir plus

Résultats de l’appel d’offres IRME 2018

Les équipes soutenues par l’IRME en collaboration avec l’AFM

  • Approche combinatoire pour le trauma de la moelle épinière chez le rat : biomatériaux et cellules souches
  • Thérapie génétique de la spasticité après une lésion de la moelle épinière
  • Greffes de neurones corticaux dérivés de cellules souches pluripotentes induites humaines pour le traitement de lésions corticales
En savoir plus

Faites un don pour un projet :

Rétablissement des connexions sensorielles entre les nerfs intercostaux inférieurs et les racines spinales (niveau lombaire) via des autogreffes nerveuses
chez des patients paraplégiques

L’objectif principal de ce projet est d’appliquer une méthode chirurgicale pour réparer la fonction sensorielle et réduire la spasticité relative après traumatisme médullaire.
Il comporte l’étude chez 5 patients paraplégiques
1) du rétablissement de l’innervation sensorielle après repousse axonale sensorielle des nerfs intercostaux inférieurs au membre inférieur paralysé à travers les autogreffes nerveuses interpositionnelles et les nerfs spinaux lombaires sectionnés ;
2) des effets sur la réduction de la spasticité et de la douleur neuropathique après traumatisme médullaire.

L’IRME ne bénéficie d’aucun financement public. Seuls les dons peuvent nous permettre de mettre en œuvre ce projet. C’est ensemble que nous pourrons vaincre le handicap.